Réseau social jogging running trail

Les Conseils coaching

Conseils techniques pour progresser

Article publié par
Benjamin Mercier
20 articles publiés

Courir n'est pas jouer... quoi que

15 Mars 2017 par Benjamin Mercier dans la catégorie Application

Tout coureur est un joueur dans l’âme. Joueur avec lui-même et avec les autres. Durant une séance d’entraînement, on joue régulièrement avec nos forces intensifiant les efforts puis les diminuant pour tenir une allure moyenne. Lors des sorties hors stade, qui n’a jamais eu envie de jouer avec un autre coureur en se disant : « je le rattrape puis je le double » tout en espérant secrètement que l’adversaire va opposer un peu de résistance.

C’est dans cet esprit que j’ai découvert des applications qui permettaient de jouer en courant. Je ne vais pas parler des jeux dits de réalité augmentée. Je n’ai jamais pu tester les jeux où le coureur doit échapper à des zombies imaginaires. Plusieurs autres applications permettent de modifier le sens de la course à pied. Les puristes diront que la course à pied n’a d’autre sens que le dépassement de soi. Je ne suis pas encore un puriste et ces applications peuvent, me semble-t-il, renforcer le caractère ludique de la course à pied.

La première est essentiellement conçue dans un esprit de jeu. Le coureur inscrit à http://thebeautifulwalk.com doit faire le tour du monde de Paris à Paris, soit 40 000 km. Tous les km chargés par l’application avec laquelle il court permettent de passer différentes étapes. À chaque étape, il peut vivre des aventures lui permettant de gagner ou de perdre des points bonus (le « karma » - je n’ai pas bien compris son but) et des objets. J’ai ainsi dans ma besace un chien, des pièces de monnaie, des fleurs – bref un inventaire à la Prévert. Actuellement, depuis avril 2016, j’ai parcouru plus de 2000 km et je suis en Bulgarie. J’arrive à Paris dans plus de 17 ans (si je cours encore à cet âge !). Ici rien à gagner, rien à perdre… Juste la gloire de se dire que la prochaine grande étape est Istanbul (pour moi) et de voir que certains sont en train de franchir l’Himalaya….

La seconde est beaucoup plus opportuniste. Les km de votre application de course sont transformés en argent dans l’application http://app.mymoneytime.net/user/login. Cet argent permet d’obtenir des bons de réduction chez des équipementiers (sous réserve d’un montant minimal d’achat). De temps en temps des challenges sont organisés. Si vous courez le nombre requis de km vous pouvez remporter un cadeau défini à l’avance. C’est comme cela que je me suis retrouvé avec un affreux maillot de bain (mais j’avais gagné…).

La troisième est, sans doute, celle qui correspond le mieux à mon mode de fonctionnement. https://fr.runningheroes.com transforme les km enregistrés par votre application en points. Ces derniers – c’est le point positif de l’application – peuvent, de temps en temps, être transformés en dons pour des associations caritatives. Surtout, ils permettent d’accéder à des réductions variées : équipement, dossard (parfois même offres gratuites), nutrition et lifestyle. Enfin des challenges sont créés. Le coureur inscrit doit courir une distance/temps et s’il y parvient est tiré au sort pour remporter une récompense généralement en lien avec le running (dossard, entraînements, bilan, équipements). Ainsi, j’ai remporté une séance avec l’équipe élite d’un club de course dépendant d’un grand équipementier à trois bandes à l’INSEP à Vincennes. C’était ma première séance en groupe et ma première séance sur piste. Ça m’a tellement plu que je me suis, juste après, inscrit à un club.

Enfin, je voudrais quelques mots d’une dernière application à laquelle je participe, https://squadrunner.co/app/fr/. Le principe est de constituer des équipes de coureurs (d’un à vingt-cinq coureurs). Chaque course doit être synchronisé en rapporte des points en fonction de la distance, de la vitesse et du dénivelé. L’accumulation des points permet de faire un classement entre les équipes et les premières passent dans la division supérieure tandis que les dernières sont rétrogradées. C’est assez amusant, surtout cela permet d’échanger avec des coureurs différents - traileurs, coureurs très expérimentés… L’application fait débat en ce moment car certaines équipes ne jouent pas le jeu et truquent les synchronisations pour gagner des points supplémentaires – genre trois ou quatre marathons courus par jour par le même runner !!! Il n’en demeure pas moins que la constitution de l’équipe, les échanges avec les autres coureurs sont des sources d’enrichissement.

En fait jouer en courant ce n’est pas forcément perdre son temps, ça peut aussi être enrichissant.

Article vu 641 fois

Commentaires :

Retour Liste des Articles